vulnérable


vulnérable

vulnérable [ vylnerabl ] adj.
• 1676; lat. vulnerabilis, de vulnerare « blesser »
1Qui peut être blessé, frappé par un mal physique. Endroit, point vulnérable. Ils « ne sont pas immunisés, ils sont vulnérables » (Duhamel) ( fragile) .
2(Abstrait) Qui peut être facilement atteint, se défend mal. Être vulnérable aux attaques de qqn. « Toucher l'homme en un point vulnérable » (Mac Orlan). sensible (cf. Le défaut de la cuirasse, le talon d'Achille). « Sa jeunesse, son inexpérience [...] la rendaient vulnérable » (Beauvoir).
3Au bridge, Se dit de l'équipe qui a gagné une première manche et qui risque de ce fait des pénalisations doubles.
⊗ CONTR. Insensible, invulnérable.

vulnérable adjectif (bas latin vulnerabilis) Qui est exposé à recevoir des blessures, des coups : La cuirasse des chevaliers laissait peu d'endroits vulnérables. Qui est exposé aux atteintes d'une maladie, qui peut servir de cible facile aux attaques d'un ennemi : Une position vulnérable. Qui, par ses insuffisances, ses imperfections, peut donner prise à des attaques : Une argumentation vulnérable. Au bridge contrat, se dit de l'équipe qui a déjà gagné une manche et qui est exposée à de plus fortes pénalités si elle ne remplit pas son contrat. ● vulnérable (synonymes) adjectif (bas latin vulnerabilis) Qui est exposé à recevoir des blessures, des coups
Synonymes :
Contraires :
- blindé
- cuirassé
Qui est exposé aux atteintes d'une maladie, qui peut servir...
Synonymes :
- réceptif
Contraires :
- invulnérable
Qui, par ses insuffisances, ses imperfections, peut donner prise à...
Synonymes :
Contraires :

vulnérable
adj.
d1./d Qui peut être blessé, atteint physiquement.
d2./d Fig. Qui résiste mal aux attaques. Sa sensibilité le rend vulnérable.

⇒VULNÉRABLE, adj.
A. — [En parlant d'un animé ou d'une partie du corps] Exposé aux blessures, aux coups. Anton. invulnérable. Rois, je veux Prendre aux talons celui qui nous prend aux cheveux, Et frapper cet Achille à l'endroit vulnérable (HUGO, Légende, t. 3, 1877, p. 195). Les parties [du sanglier] vraiment vulnérables pour les chevrotines sont le derrière de l'oreille (...) ou le bas de l'aisselle (VIDRON, Chasse, 1945, p. 105).
P. ext. Exposé à la douleur physique, à la maladie. Je vois d'ailleurs combien ma santé est vulnérable et combien de soins hygiéniques quotidiens elle réclame déjà (AMIEL, Journal, 1866, p. 263). Les microbes pullulent et s'attaquent à la muqueuse devenue vulnérable (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 199).
B. — 1. [En parlant d'un inanimé concr.] Qui peut être attaqué, atteint facilement. Anton. invulnérable. Ces magasins (...) sont très vulnérables en cas d'incendie (Civilis. écr., 1939, p. 50-11). La seule possibilité de faire face à la sévérité croissante de la concurrence sur une industrie vulnérable est de s'associer solidement (Industr. conserves, 1950, p. 16).
Vulnérable à + subst. On jugea les porte-avions encombrants, fragiles, vulnérables au canon et à la bombe (LE MASSON, Mar., 1951, p. 20).
2. JEUX (bridge). [En parlant d'une équipe] Qui, ayant gagné une première manche, risque de ce fait des pénalisations doubles. Si l'on est vulnérable, les points gagnés ou perdus sont plus importants. En partie libre un camp est vulnérable s'il a déjà gagné une manche (COS. Bridge 1984, p. 101).
C. — [En parlant d'une pers. ou d'un inanimé] Anton. invulnérable.
1. [En parlant d'une pers., d'un aspect de sa personnalité] Très sensible aux attaques morales, aux agressions extérieures. Synon. fragile. La pureté est absolument invulnérable en tant que pureté (...). Mais elle est éminemment vulnérable en ce sens que toute atteinte du mal la fait souffrir (S. WEIL, Pesanteur, 1943, p. 79).
Vulnérable à + subst. L'enfance, si vulnérable aux blessures affectives (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 520).
Empl. subst. Il n'a rien perdu de sa tendresse pour les paumés, les marginaux, les vulnérables (Le Nouvel Observateur, 29 oct. 1979, p. 28, col. 1).
2. [En parlant d'un inanimé, surtout abstr.] Discutable par ses imperfections ou ses insuffisances. Synon. attaquable, critiquable. Le testament est olographe, il est, par conséquent, très vulnérable (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 255).
Point vulnérable. Point faible. Arnauld, pour décréditer Malebranche, l'entame par ce point le plus vulnérable de sa théorie, par l'aspect le plus choquant pour le bon sens et le plus impopulaire (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 238).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: vulnerable; dep. 1762: vulnérable. Étymol. et Hist. 1. 1676 « qui peut être blessé » (POMEY, p. 1004); 2. 1807 « qui peut être facilement atteint, attaqué » (DESTUTT DE TR., Comment. sur Espr. des lois, p. 358: les hommes les moins querelleurs sont toujours ceux qui ont des moyens paisibles de faire des gains légitimes, et qui possèdent des richesses vulnérables); 3. 1817 « qui peut être blessé, touché (au moral) » (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, p. 81: cet homme [M. de Maurepas] qui ne voyait dans l'expression des sentiments qu'une occasion de découvrir le côté vulnérable); 4. 1847 « qui donne prise à la critique » (BALZAC, loc. cit.); 5. 1933 jeu de bridge (Lar. 20e). Empr. au lat. tardif vulnerabilis « qui peut être blessé », « qui blesse », dér. de vulnerare (v. vulnérer), avec peut-être l'infl. de l'angl. vulnerable « qui peut être blessé » (1605 ds NED), empr. lui aussi au latin. Fréq. abs. littér.:215. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 84, b) 246; XXe s.: a) 84, b) 659.
DÉR. Vulnérabilité, subst. fém. Caractère de ce qui est vulnérable. Synon. fragilité; anton. invulnérabilité (dér. s.v. invulnérable). a) [Corresp. à supra A] Vulnérabilité de l'organisme. Il n'y a aucune relation entre la vulnérabilité d'une partie du corps et son aptitude à la régénération (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 70). b) [Corresp. à supra B 1] On peut leur reprocher [aux barrages à voûtes] leur vulnérabilité en cas de bombardement: les voûtes étant de faible épaisseur sont d'une perforation facile par des projectiles même de faible calibre (THALLER, Houille blanche, 1952, p. 44). []. Att. ds Ac. 1935. 1re attest. 1836 (BALZAC, Œuvres div., t. 3, p. 23); dér. sav. de vulnérable, suff. -(i)té.

vulnérable [vylneʀabl] adj.
ÉTYM. 1676; lat. vulnerabilis, de vulnerare « blesser ».
1 Qui peut être blessé, atteint, frappé (par des coups, par un mal physique). → Immuniser, cit. 3; irritabilité, cit. 2. || Jambe (cit. 29) vulnérable. || Organisme vulnérable. Fragile, sensible.
0.1 Rhéjed revint sur ses pas avec l'arrière-pensée de tuer le volatile, qui attaquait déjà le cadavre à coups de bec.
Voulant viser avec justesse la tête particulièrement vulnérable, il s'approcha doucement de face pendant que l'oiseau baissait le cou.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 390.
2 (Mil. XIXe). Abstrait. Qui peut être facilement atteint, attaqué. || Je suis toujours vulnérable (→ 1. Flèche, cit. 12). || Point vulnérable (→ 1. Partir, cit. 24). → Défaut de la cuirasse; talon (cit. 2) d'Achille. || Découvrir une partie de soi vulnérable (→ 1. Masque, cit. 17). || Vulnérable à qqch.
1 Ils la frappaient savamment là où elle était vulnérable, au défaut de la cuirasse, à son manque de logique; ils attaquaient cette révolution dans sa royauté.
Hugo, les Misérables, IV, I, IV.
2 Brusquement transplantée dans un cercle très différent de son entourage provincial, elle ne s'y adapta pas sans effort. Sa jeunesse, son inexpérience, son amour pour mon père la rendaient vulnérable (…)
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 40.
Vieilli. || Réputation vulnérable, qui prête le flanc, donne prise à la critique.Qu'on peut attaquer. Attaquable. || Un raisonnement, une thèse vulnérable.
3 Le testament est olographe, il est par conséquent très vulnérable.
Balzac, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 740.
3 Au bridge, Se dit de l'équipe qui a gagné une première manche et qui risque de ce fait des pénalisations doubles.
CONTR. Blindé, cuirassé, dur, immunisé, insensible, invulnérable.
DÉR. (Du même rad.) V. Vulnérabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vulnerable — Vul ner*a*ble, a. [L. vulnerabilis wounding, injurious, from vulnerare to wound, vulnus a wound; akin to Skr. vra?a: cf. F. vuln[ e]rable.] [1913 Webster] 1. Capable of being wounded; susceptible of wounds or external injuries; as, a vulnerable… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vulnerable — may refer to: *Vulnerability *Vulnerable species * Vulnerable (album), by Tricky * Vulnerable (Marvin Gaye album) * Vulnerable (Roxette song) …   Wikipedia

  • vulnerable — [vul′nər ə bəl] adj. [LL vulnerabilis, wounding, likely to injure (also, in pass. sense, vulnerable) < L vulnerare, to wound < vulnus (gen. vulneris), a wound < IE base * wel > L vellere: see REVULSION] 1. that can be wounded or… …   English World dictionary

  • vulnerable — que se encuentra en una posición o situación de riesgo en la que puede ser objeto de una infección o lesión Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010. vulnerable Que se encuentra en una …   Diccionario médico

  • Vulnerable — Album par Tricky Sortie 2003 Genre Trip Hop Label ANTI Albums de Tricky …   Wikipédia en Français

  • vulnerable — I adjective accessible, approachable, assailable, attainable, beatable, capable of receiving injuries, defenseless, exposed, fallible, guardless, indefensible, insecure, liable to attack, obtainable, open, penetrable, precarious, pregnable, qui… …   Law dictionary

  • vulnerable — c.1600, from L.L. vulnerabilis wounding, from L. vulnerare to wound, from vulnus (gen. vulneris) wound, perhaps related to vellere pluck, to tear …   Etymology dictionary

  • vulnerable — [adj] open to attack accessible, assailable, defenseless, exposed, liable, naked, on the line*, on the spot*, out on a limb*, ready, sensitive, sitting duck*, sucker*, susceptible, tender, thin skinned*, unguarded, unprotected, unsafe, weak, wide …   New thesaurus

  • vulnerable — VULNERABLE. adj. de tout genre. Qui peut estre blessé. Il n a point d usage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vulnerable — (Del lat. vulnerabĭlis). adj. Que puede ser herido o recibir lesión, física o moralmente …   Diccionario de la lengua española